Apprendre à être présent “Ici & Maintenant”

Apprendre à être présent “Ici & Maintenant”

Pour pouvoir dépasser le traumatisme, il est très important de pouvoir être pleinement dans le présent. Etre dans le présent, c’est être éloigné du passé, donc du trauma. C’est se permettre de ne plus se laisser envahir par les parties de soi restées dans le trauma. Dès que vous partez un peu dans la lune, ou que vous ressentez une certaine agitation de vos pensées, pensez à ceci : “Je suis Ici & Maintenant”. Vous pouvez vous aider de vos sens pour vous souvenir que vous êtes bien dans l’instant présent et non “coincé” dans le passé.

Avec la pratique, ces exercices deviendront des réflexes et vous aideront à “revenir” dans le Ici & Maintenant.

Vous n’êtes pas obligé de pratiquer l’ensemble de ces exercices, essayez les un par un puis refaites celui avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.

Assurez-vous que l’expérience reste agréable. Si ce n’est pas le cas, arrêtez ou adaptez l’exercice. Bonne écoute !

 

Exercice d’imagination et de détente

Exercice d’imagination et de détente

Les personnes qui ont vécu un traumatisme on du mal à relâcher la pression. Elles sont toujours sur le qui-vive, à l’écoute d’une éventuelle menace. Cela peut-être très fatigant à la longue. En fait, il est possible d’être à la fois vigilant et détendu. Vigilant, un peu comme le chat qui dort, un œil toujours prêt à s’ouvrir au moindre son ou mouvement suspect et totalement relâché, dans un état de somnolence.
La condition pour se permettre de se détendre est bien entendu de se sentir en sécurité (il y a un exercice précédent qui vous permet de vous sentir en sécurité). Essayez cet exercice lorsque vous vous sentez relativement en sécurité et que l’angoisse est à son niveau minimum.
Lorsque vous serez familier avec ces exercices, vous pourrez les refaire quand vous vous sentirez fatigué, d’une humeur ombrageuse ou tendu.

N’hésitez pas à télécharger ces audios sur votre téléphone pour pouvoir l’écouter facilement. Bonne écoute !

 

Créez un lieu de sécurité intérieur

Créez un lieu de sécurité intérieur

Lorsque l’on a été traumatisé, il y a eu effraction de l’espace intime. Il se peut que lorsque vous êtes dans le monde extérieur, vous vous sentiez menacé, même si la menace n’est plus réelle. C’est pourquoi il est très important de vous recréer un espace intérieur dans lequel vous vous sentiez bien. Un espace dans lequel vous vous sentirez en pleine sécurité. Vous pourrez alors vous sentir enfin détendu et calme, lorsque surgira une menace hypothétique.

Même si c’est difficile pour vous de vous sentir en complète sécurité, essayez de penser à un espace calme où vous vous sentez bien, un espace tranquille, où il fait bon pouvoir se reposer.  Cet espace vous permet de vous éloigner, le temps d’une pause, de ce qui vous préoccupe.

La notion d’Ici & Maintenant est également très importante. C’est elle qui vous permet de vos rendre compte que dans le présent, “tout va bien”. Vous pouvez vous détendre.

Au départ, cet exercice peut vos sembler difficile, mais vous verrez qu’avec le temps, cela deviendra de plus en plus facile et vous éprouverez du plaisir à convoquer cet espace de bien-être.

Maintenant, à vous de jouer. Bonne écoute !

Réduire le stress

Réduire le stress

Le stress post traumatique engendre beaucoup de stress. Il suffit de vivre une situation qui rappelle le traumatisme vécu pour que le niveau d’adrénaline monte en flèche.

Cet exercice va vous permettre de réduire votre niveau de stress. N’hésitez pas à répéter cet exercice dès que vous en avez besoin.

Les 9 symptômes de la dépression

Les 9 symptômes de la dépression

Afin de prévenir la dépression, il est important d’en connaître les symptômes. L’apparition d’un de ces symptômes pris séparément ne fait pas de vous automatiquement quelqu’un de dépressif. En revanche c’est la conjugaison de ces différents symptômes de la dépression qui doivent alerter. La première des choses est de contacter votre médecin traitant qui vous donnera un traitement adapté. Il est recommandé, en parallèle, de suivre une thérapie. Le Rêve Eveillé Libre est particulièrement adapté dans le traitement de la dépression.

1.Sentiment de tristesse ou de vide

Vous vous sentez vide ou dans un état de tristesse toute la journée et presque tous les jours. Vous éprouvez un sentiment de désespoir ou vous avez envie de pleurer sans réelle raison. A la tristesse peut s’ajouter le désespoir avec le sentiment qu’il ne sera plus jamais possible de connaître de jours meilleurs.

Lorsque l’on parle de tristesse persistante, c’est que personne ne peut la consoler. A ce moment là, seuls des médicaments ou un processus thérapeutique peuvent enrayer cette spirale.

2.Diminution de l’intérêt

Vous n’avez envie de rien. Tout ce que vous aimiez faire avant d’entrer dans cet état dépressif ne vous intéresse plus. Vous perdez le goût de lire, de vous divertir. Vous avez l’impression d’être détaché et de plus en plus coupé de vos émotions. L’image de vous-même se détériore. Prendre soin de vous ne fait plus partie de vos priorités. Vous ne vous souciez plus de votre apparence.

3.Evolution du poids

Vous avez perdu du poids de façon significative ou au contraire vous avez pris du poids de façon importante. La perte de poids vient du manque d’intérêt pour la nourriture. Manger est devenu secondaire. Rien de se que vous avalez n’a de grâce à vos yeux.
Inversement, vous êtes susceptible de prendre beaucoup de poids. Vous ressentez des fringales à n’importe quel moment de la journée et vous ressentez le besoin de vous “remplir”. Ainsi vous comblez une sensation de vide, en avalant une quantité importante de nourriture.

Cette femme a perdu du poids suite à une dépression nerveuse.

4.Evolution de comportement psychomoteur

L’activité cérébrale est plus lente. Il peut y avoir des difficultés de mémorisation ou des pertes de mémoire. Vos gestes sont lents, vous vous sentez ralenti. Votre débit de paroles a, lui aussi, diminué. Il peut en être de même pour votre digestion.
Inversement, vous pouvez vous sentir plutôt agité.

Cette femme est fatiguée et a du mal à travailler car elle est dépressive.

5.Fatigue chronique

Vous ressentez un manque d’énergie chronique qui vous empêche dans vos activités quotidiennes. Vous vous sentez fatigué en quasi permanence. La qualité de votre sommeil joue également sur cet état de fatigue. Vous pouvez également avoir du mal à vous endormir, vous réveiller en pleine nuit avec l’impossibilité de se rendormir, ou vous réveiller très tôt. Cette fatigue chronique vous empêche d’avoir des activités sociales épanouies. Votre efficacité au travail diminue et il devient difficile de faire des efforts. Pratiquer une activité physique est du coup compliquée.

6.Sentiment de dévalorisation : l’un des symptômes de la dépression principaux

L’estime de soi diminue fortement. Ce qui affecte la confiance en soi. Le sentiment d’échec est prépondérant. Vous avez l’impression que tout ce que vous entreprenez échoue. Vous avez l’impression que plus personne ne vous aime. Vous vous isolez. Vous avez peut-être l’impression de vous sentir abandonné. Vous pouvez aussi ressentir un sentiment de culpabilité important, le plus souvent en dehors de la réalité.

7.Troubles cognitifs

Votre raisonnement peut se trouver affecté par des troubles cognitifs. Vous avez du mal à vous concentrer, vos pensées sont confuses, vous avez du mal à prendre des décisions.

8.Modification de la Libido

Vous ne ressentez moins ou plus du tout de désir ni de plaisir sexuel. L’acte sexuel en lui-même peut devenir difficile. L relation de couple peut alors en pâtir. A l’inverse, il se peut que la problématique sexuelle envahisse vos pensées et que vous soyez animé par une excitation sexuelle particulière.

9.Idées noires

Vos idées noires peuvent vous entraîner à penser à la mort de façon récurrente et notamment au suicide. Le passage à l’acte suicidaire est un risque majeur de la dépression.

Pour en savoir plus sur la dépression, voici ce lien : OMS